Daniel  Deixonne

Je dois à mes maîtres l'amour de ma langue maternelle , à des heures studieuses derrière un pupitre à calligraphier en cursives , à apprendre orthographe ,grammaire et conjugaison , à ânonner puis à lire , à dire des récitations qui sont comme l'on sait le chemin vers la poésie.

 

Je dois aux instants de vacuité qu'offre à chacun l'adolescence l'amour des livres et des romans , de l'histoire écrite et de l'évasion par les mots et les images.

 

Les mots et les images !

 

Le temps a passé , la vie a passé , cet amour me reste .

 

J'ouvre toujours pléthore de recueils et d'ouvrages , je me complais dans la forêt des signes et des lettres , je laisse aller mon rêve aux illustrations et aux photographies , je vagabonde autant par les livres que par mes nombreux voyages au gré de mes envies.

 

C'est bonheur !

 

Me voici donc nu : écriture et photo !